Prévention des RPS

rhema picto gestion de conflits en entreprise
Rhema vous accompagne dans la prévention des risques psychosociaux

Le Code du travail impose à l’employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la protection de la santé de son personnel. Cela concerne les risques physiques mais aussi les risques psychosociaux. A ce titre, il doit procéder à leur évaluation.

Par ailleurs, les RPS sont susceptibles de dégrader la santé des agents ce qui nécessite de mettre en place une politique de prévention de ces risques. Cela est d’autant plus vrai que laisser perdurer des situations engendre souvent une augmentation de l’absentéisme… qui en perturbant l’organisation du travail va venir majorer ces risques. La prévention des RPS doit donc permettre de passer des cercles vicieux de dégradation de conditions de travail à des cercles vertueux.

Ils sont également susceptibles d’avoir des impacts économiques importants. Selon le Bureau International du Travail (BIT) le coût du stress dans les pays industrialisés s’élève entre 3 et 4% du PIB.

Les risques psychosociaux (RPS), de quoi s’agit-il ?

Selon le ministère du travail, les risques psychosociaux se définissent comme « des risques professionnels qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés : stress, harcèlement, épuisement professionnel, violence au travail »

Diag RPS 2

Rhema vous accompagne dans votre démarche de prévention des risques psychosociaux :

  • Constitution d'un comité de pilotage,
  • Identification des unités de travail,
  • Recensement des situations d'exposition aux RPS dans chaque unité de travail,
  • Evaluation (fréquence d'exposition x gravité x maîtrise du risque)
  • Retranscription des résultats de l'évaluation dans le DUER
  • Définition d'un plan d'action privilégiant les actions de prévention primaire (limiter l'exposition au risque plutôt que de réparer à postériori)

Nous réalisons également des expertises à la demande des CSE, en cas de risque grave constaté dans l’entreprise. Les représentants du personnel peuvent missionner un expert, lorsqu’un risque grave, révélé ou non par un accident du travail, une maladie professionnelle ou à caractère professionnel est constaté dans l’établissement (C. trav. L.4614-12)

Dans ce cas, nous intervenons afin de déterminer les causes et les solutions pour faire cesser le ou les risques graves avérés.

 

Commencez à taper et appuyez sur ENTRÉE pour RECHERCHER

Panier

Votre panier est vide.